Il est fourbe, sournois, manipulateur et toxique. Le pervers narcissique est un individu hautement dangereux face à qui il faut prendre toutes les précautions possibles. Si l’indifférence et la fuite sont les meilleures stratégies, la confrontation avec un pervers narcissique est parfois inévitable. Voici 15 erreurs à éviter lorsque vous êtes amené à affronter un pervers narcissique.

1. Se voiler la face

Affronter un pervers narcissique c’est se confronter au plus grand manipulateur. Il est important de garder en tête que le pervers narcissique est un individu atteint d’un trouble de la personnalité. Il ne changera par conséquent, jamais. Sa structure psychique est ainsi fondée, et immuable. Aucune amélioration n’est à espérer de sa part, en revanche, son comportement pathologique peut se renforcer toujours plus.

Si cette structure de personnalité est associée à une fracture psychique dans l’enfance, il n’en reste pas moins que le pervers narcissique est, depuis cette fracture, un individu hautement toxique et pathologique. Par ailleurs, si le pervers narcissique laisse parfois penser qu’il peut s’améliorer, changer, devenir meilleur ou redoubler d’amour pour vous, il faut redoubler de vigilance. Ces comportements sont des leurres inhérents à son schéma pathologique de destruction de sa victime. Il souffle le chaud et le froid : sa victime est dépendante.

2. Se fier au passé

Le pervers narcissique est en début de relation la personne idéale, l’individu irréprochable. Il vous aime, vous comble, est à l’écoute du moindre besoin. Très rapidement, son visage change : il devient un véritable tyran. Cette phase de lune de miel est une sorte de nuage envoûtant qui ne vous quitte jamais. Une osmose parfaite à laquelle le cerveau et l’esprit s’accrochent.

En effet, biologiquement, le cerveau enregistre toute pensée, toute émotion, toute expérience et tout ressenti. Ces schémas et constructions cognitives et psychiques, sont à la genèse des souvenirs et des affects qui les accompagnent. Ainsi, se remémorer les souvenirs du passé et notamment cette phase, est extrêmement délétère car c’est une phase justement toxique à visée unique de manipulation et d’emprise.

Ne vous fiez à rien d’autre qu’au présent : le pervers narcissique est toxique et destructeur, et cela ne changera pas.

3. Oublier ce qu’il vous a fait subir

Dans cette même ligne directrice, n’oubliez jamais la douleur que vous a fait ressentir et traverser le pervers narcissique. Si les jolies phrases accrocheuses et les attentions lui servent à se rattraper, elles lui servent également et surtout à vous placer sous son emprise de plus belle. N’oubliez pas la souffrance des critiques, des accusations, des regards. La sensation de terreur au quotidien, que vous avez dû endurer à votre insu alors même qu’une relation devrait être un lieu sur, d’épanouissement personnel.

Oublier ce qu’il vous a fait subir serait donc une erreur. Cela implique de risquer de retomber dans son piège toxique. Ces blessures doivent vous rappeler sa réelle nature : un individu toxique, dont la présence n’est en aucun cas utile et bénéfique.

4. Le laisser vous manipuler

manipulation pervers narcissique

C’est un risque dont il est vital d’être conscient. Lorsque vous serez amené à affronter un pervers narcissique, ne vous laissez pas amadouer. En effet, l’unique schéma d’emprise du pervers narcissique afin d’asservir ses victimes est la manipulation. Il peut être d’une part moqueur, critique, méchant, rabaissant. Ou d’une autre part, victimisant, d’une gentillesse extrême, valorisant, ou même un réel support. Ce schéma où le pervers narcissique souffle le chaud et le froid, n’est qu’un schéma pathologique de mise sous emprise. En vous séduisant il vous met en confiance, et vous baissez la garde, comme dans toute relation. Se succède alors à cette phase la dévalorisation dont il est roi. Il vous blesse, vous heurte, puis se rattrape en se confondant en excuses. Vous êtes rassuré, il va changer et devenir meilleur.. jusqu’à ce que le schéma de la manipulation ne recommence.

Ne croyez pas qu’il dit la vérité, car il n’en a pas et il en joue. Restez ferme, clair, concis, et ne montrez aucune émotion : il s’en servirait contre vous.

5. Chercher à comprendre

Il est normal de vouloir chercher à comprendre. Comprendre pourquoi il agit de la sorte, pourquoi il est toxique à ce point, et comment vous pourriez l’aider.

Cependant, gardez toujours en tête que le pervers narcissique est malade. Que sa structure psychique est complexe et que vous n’en tirerez rien. Vous y laisserez bien au contraire des plumes. Lire des articles, des livres ou encore des ebooks sur la perversion narcissique permet en revanche de saisir les contours de ce trouble, de faire le deuil et de panser ses blessures pour tourner la page et construire une vie meilleure.

6. Lui donner votre point de vue

Le pervers narcissique s’en moque. Votre point de vue ne l’intéresse pas, seule son opinion, son avis et sa personne comptent.

En effet, la communication avec un pervers narcissique est impossible. Elle se résume à se tenir face à un mur de brique auquel vous vous adresserez. Si parfois il tente de feindre une compréhension ou une discussion, ce n’est qu’à visée manipulatoire. La discussion ne tourne qu’autour de lui, et il ramène toujours tout à sa personne.

Parallèlement, en plus de lui exposer votre point de vue qui vous ferait perdre du temps et de l’énergie, il pourrait se servir de ces informations contre vous. Prenez garde : c’est un manipulateur professionnel qui ne voit autrui que comme un objet qu’il peut manipuler et utiliser pour parvenir à ses fins.

7. Vous confier à lui

Comme exposé précédemment, le pervers narcissique est un manipulateur. Il se sert des sentiments, des émotions et des failles de ses victimes pour les manipuler. Vous confier à lui serait alors une énorme erreur qui vous mettrait en danger.

Il se saisirait de ces informations pour exercer un contrôle et une emprise toujours plus forte. Se confier à un pervers narcissique, c’est se jeter dans la gueule du loup.

8. L’excuser

La tentative de conserver la relation et cet amour du début est grande. C’est humain, de tenter par tous les moyens de vouloir réparer. Cependant, chercher à l’excuser est une erreur énorme. Le problème vient de lui, c’est indiscutable. Il est malade et pathologique, et son comportement reste inexcusable.

Avoir été victime dans son enfance n’excuse en rien le comportement à l’âge adulte envers autrui. “Si tout le monde faisait ça”. De plus, le pervers narcissique n’a aucun remord, aucune émotion, aucune empathie ! Il vous blesse, et jouit de votre souffrance. C’est sa nourriture, ce qui le fait jubiler. Exit les excuses que vous pourrez lui trouver : il est toxique et nuisible.

9. Vous soumettre

soumission pervers narcissique

Le pervers narcissique contrôle ses victimes à l’usure. Petit à petit, elles perdent leur libre arbitre et leur liberté de penser et d’agir. Épuisées émotionnellement, les victimes s’enracinent toujours plus dans une totale soumission.

Elles sont enlisées et il est extrêmement difficile de s’en sortir. L’aide d’un thérapeute en ligne, spécialisé en perversion narcissique est par ailleurs un outil important et non négligeable. Le professionnel sait être à l’écoute de vos blessures, de vos inquiétudes et de vos difficultés, et est une ressource vitale pour sortir de l’emprise et de la soumission.

En réalité, plus la soumission est grande, plus le pervers narcissique a de pouvoir. Son emprise est donc redoutable, et le laisser faire est une erreur : il prend ainsi tout contrôle sur vous.

10. Changer pour lui

C’est une réaction humaine : l’adaptation. On le sait, dans une relation il est souvent nécessaire d’effectuer de légers ajustements et de petits changements.

En revanche, le pervers narcissique ne changera pas. Changer pour lui, c’est vous éloigner de vous-même et lui accorder l’espace nécessaire au dépassement de vos limites et de vos valeurs. Il redouble ainsi d’emprise et vous détruit à petit feu.

Il est primordial de garder à l’esprit que rien n’émane de cette relation toxique avec un pervers manipulateur, sinon des blessures et des jugements mortifères : fuyez-le.

11. Tenter de le manipuler

On ne bat pas un maître à son propre combat. C’est une erreur de croire que manipuler le pervers narcissique est chose possible. Malheureusement, c’est un expert en la matière. Paranoïaque, il est de plus sur ses gardes et prête attention à la moindre mesure de manipulation.

La manipulation est de plus une mesure qui requiert énormément d’énergie et de ressources. Gardez les pour vous et votre reconstruction, cet affrontement ne sert à rien : il est toxique.

12. Le mettre face à ses contradictions

Le pervers narcissique est incohérent. Il est flou et contradictoire. Il dit une chose puis fait l’inverse. Le pervers manipulateur n’est pas fiable, et c’est son fonctionnement. C’est ce qui lui laisse l’espace d’action suffisant pour exercer son emprise et sa manipulation.

Le pervers narcissique aura toujours raison, et tournera toute situation en sa faveur. De plus, le pervers narcissique est terrifié d’être démasqué. Il est alors constamment sur ses gardes. Il pourrait retourner la situation contre vous et tenter de vous accuser de plus belle. Le mettre face à ses contradictions est non seulement une perte de temps, mais c’est également une erreur : vous perdez du temps et de l’énergie, le pervers a toujours raison.

13. Chercher à se venger

Se venger du pervers narcissique est une perte de temps et d’énergie. Le pervers narcissique est un manipulateur redoutable et toxique, et tenter de vous venger pourrait se retourner contre vous. (voir notre article à ce sujet : comment détruire un pervers narcissique).

14. Jouer les infirmiers

Ne jouez pas les infirmiers. Sensible et empathique, vous ressentez probablement ce besoin profond de l’aider, de le sauver. Le pervers narcissique le sait, et en profite pour exercer sur vous une immense culpabilisation. Jouer les infirmières avec lui, tenter de l’aider, de le comprendre ou de le soutenir est peine perdue : c’est une erreur qui pourrait vous coûter gros.

Le pervers narcissique est encore une fois, malade. Sa structure de personnalité psychopathologique est immuable, et rien que vous ne pourrez dire ou faire ne le fera changer. (voir notre article à ce sujet : comment soigner un pervers narcissique).

15. La violence

violence pervers narcissique

Enfin, n’utilisez jamais la violence verbale comme physique avec un pervers narcissique, c’est encore une fois une perte de temps et d’énergie. En réalité, après des semaines voire des mois ou même des années de souffrance, il est légitime de souhaiter faire subir à autrui ce que qu’il vous a vous même fait subir. Cependant, cet acte énergivore ne mène nulle part sinon une violence envers vous même.

Consulter un thérapeute spécialisé en perversion narcissique est un moyen de se libérer de ces années d’accumulation, d’emprise et de colère.

La violence n’est, bien sûr, jamais une solution ni une issue. En revanche, et dans le cas d’une confrontation à un pervers narcissique, l’indifférence et le recul sont roi. Refusez la maltraitance et les critiques, le chantage affectif, les reproches et les attaques. Établissez des limites claires et saines.

La violence verbale, ou parfois même physique est un combat épuisant, dont le pervers narcissique maîtrise les moindres subtilités. La violence est un délit, puni par la loi.

Conclusion

Le pervers narcissique est un individu pathologique et toxique. Ne le laissez pas vous atteindre, et confrontez le uniquement si c’est nécessaire. L’éviter est encore la meilleure des choses à faire.

Prenez du recul, restez distant et indifférent. Sachez qu’il est toxique et que son unique moteur est la destruction. Vous êtes sa victime et sa nourriture narcissique : coupez les ponts de sa perversion en vous protégeant.

Enfin, consulter un thérapeute spécialisé en perversion narcissique est la promesse d’une porte de sortie de l’emprise dans une relation toxique avec un pervers narcissique. La thérapie en ligne est un moyen rapide et efficace de délier les schémas destructeurs, de les comprendre et de les observer avec un œil extérieur. C’est également l’opportunité de construire le filtre de votre futur, serein, et libre. Consulter un thérapeute spécialisé en perversion narcissique permet de créer une relation de confiance, rapide et encadrée. Vous n’êtes qu’à un pas de la liberté, saisissez le.

À propos de l'auteur

Solenn Quénet

Experte en trouble de la personnalité narcissique, diplômée d'une formation Universitaire de Psychologie, Psychopathologie et Psychanalyse.